Gagner de l’argent quand on est étudiant : comment faire ?

La vie d’un étudiant ne se résume pas qu’aux cours, projets, sorties, potes et quelques voyages… mais aussi les galères, d’argent sous-entendons-nous. Vous êtes, sans cesse, préoccupé à joindre les deux bouts sans avoir assez de temps libre pour une activité rémunératrice.

Le souci étant de vous faire de l’argent sans négliger vos études, vous vous retrouvez dans une recherche constante de bons plans pour pouvoir payer le loyer, le transport et la bouffe. Une véritable cadence infernale dans l’optique de bénéficier de revenus complémentaires qui augmenteraient votre budget.

Alors bienvenus seraient les petits boulots souples et adaptables à votre emploi du temps. Allons voir, d’abord, quelles seraient les autres motivations à aller chercher un job étudiant et ce que prévoit la loi.

Pourquoi les étudiants devraient-ils travailler ?

Les raisons sont multiples et rare que ça soit seulement pour le plaisir. C’est avant tout, une recherche d’indépendance financière. Le statut étudiant salarié peut procurer des avantages qu’il ne faut pas négliger et qui deviennent, par la suite, des qualités précieuses.

Le salaire en est la 1e raison car la rémunération vous permet de participer au financement de vos études, de vous faire de l’argent de poche et améliorer votre estime de soi. En effet, vous serez confronté à un rythme particulier d’une vie plus responsable en vous sentant utile et indispensable dans la société.

Ce qui est un atout majeur pour l’avenir puisque vous allez enrichir votre CV surtout si vos jobs étudiants ont un lien avec votre futur poste. Cette première expérience professionnelle vous épanouira socialement en développant des affinités avec des collègues et vous rendra flexible et capable de passer d’une activité à une autre, Idéal pour se lancer dans la vie active.

⚖️ Que dit la loi sur les jobs étudiants ?

L’âge minimum légal pour travailler de façon régulière est de 16 ans, il est toutefois possible d’effectuer des petits boulots dès 14 ans. Paramètre qui ne serait un souci quand on est étudiant et qu’on a dans les 17 ans et plus.

Cependant, certaines tâches demeurent interdites aux mineurs comme le travail de nuit, les activités pénibles ou dangereuses, la manutention ou le travail à la chaîne.

Comme tout travail, un job étudiant nécessite un contrat de travail entre l’étudiant et son employeur sous forme de CDD ou CDI selon les besoins de ce dernier avec possibilité de rupture anticipée. Vous devez en communiquez les revenus sur la déclaration annuelle du mois de mai.

Aussi d’autres exigences sociales pourraient être retenues lorsqu’il s’agit d’étudiants étrangers pour envisager une activité salariée et fixer la limite du temps de travail permise. En ce qui concerne les horaires, justement, entre 16 et 18 ans, l’étudiant ne peut pas travailler plus de 35 heures par semaine, sauf autorisation exceptionnelle de l’inspecteur du travail, de 5 heures supplémentaires.

Pour ce qui est de la rémunération, votre employeur a l’obligation de vous verser une rémunération minimale fixée par la loi, correspondant au SMIC.

Les étapes à suivre pour arrondir ses fins du mois : guide étudiant

Vos études ne permettent pas d’exercer un travail à temps plein. Beaucoup de missions ponctuelles ou à temps partiel sont alors envisageables. Il est toutefois sensible d’allier et de trouver un équilibre entre le job et vos cours, alors attention au piège des boulots peu intéressants sur de nombreuses heures pour finalement pas grand-chose comme revenus.

Nous vous proposons plusieurs pistes, pour vous ménager du temps et vous faire gagner une expérience utile, qui peuvent se pratiquer à l’intérieur ou à l’extérieur du campus, d’un temps de travail variable selon votre disponibilité, avec possibilité de bosser depuis chez vous.

Tout est répertorié dans ce guide. Cet article est un condensé des différents moyens parvenant à vos fins.

1e étape : être payé pour étudier, c’est possible !

être payé pour étudier, c’est possible !

Poursuivre des études après le bac, coûte très cher, parfois trop même pour que vous puissiez les envisager. Travailler tout en suivant vos cours demande des efforts considérables.

Tout à l’inverse, de nos jours, ne pas payer pour étudier, mais être payé pour étudier, ce n’est pas donné mais possible ! Le principe est simple : dans certaines écoles qui préparent à la fonction publique, l’État rémunère la formation de l’étudiant à condition qu’il s’engage à le servir durant dix ans au minimum.

Ainsi, en plus des bourses de l’enseignement supérieur, ces formations rémunérées offrent quelques extras comme la couverture sociale, des réductions particulières sur le transport, des aides financières et autres subventions.
Dans ce chapitre, nous vous montrons comment gagner de l’argent pour suivre sa scolarité.

Postuler pour obtenir une bourse d’études

Trouver une bourse d’étude est plus facile que ce que vous pensez. Faire une demande est, déjà, entièrement gratuit et il existe un grand nombre d’aides financières octroyées par divers organismes avec à chaque fois des critères d’attribution spécifiques.

Ce que nous vous préconisons de faire pour augmenter vos chances, c’est de commencer votre recherche le plus tôt possible et de constituer et envoyer, dans les délais, les documents exigés (formulaire à remplir, lettre de motivation et copies des diplômes) tout en personnalisant votre dossier de demande.

Poser une demande pour obtenir une subvention

Vous êtes dans une association ou un groupe d’étudiants ? Des organismes partenaires du ministère de l’enseignement supérieur s’impliquent financièrement pour vous soutenir dans vos projets, voyages et votre réussite scolaire.

A cet effet, un budget y est aussi alloué dans des programmes études-travail qui sont des programmes de subvention qui permettent à des étudiants éprouvant des difficultés financières d’obtenir un emploi à temps partiel sur le campus universitaire.

Suggérer ses services pour faire du tutorat

Les cursus universitaires se révèlent bien souvent complexes et denses, surtout pour un bachelier fraîchement diplômé, qui découvre un nouveau rythme de travail et une autonomie sans cadre.

Alors, si vous êtes étudiant dans un palier supérieur avec des résultats appliqués dans vos études, de l’aise vis-à-vis du protocole universitaire grâce à votre ancienneté et un peu de temps à consacrer aux novices en difficultés ; proposez-vous pour du tutorat au sein de votre faculté qui est une sorte de plan anti-échec estudiantin destiné à les orienter, les assister et à les conseiller dans un accompagnement servant à leur faciliter leur intégration et à identifier et décrypter les difficultés propres à chacun via des cours de soutien, un suivi personnel… etc.

Contacter le service de promotion professionnelle

Pourquoi ne pas postuler pour une voie « pré-professionnelle » juste après le secondaire ? Laissez-vous tenter par un parcours scolaire sur mesure attrayant et à continuité de formation qui vient compléter votre cursus initial avec une grande valeur ajoutée.

Il consiste en des programmes de formation qui préparent à l’exercice de votre métier et qui visent à préserver et renforcer la richesse du vécu scolaire des jeunes pour leur réussite à l’avenir.

S’inscrire aux concours universitaires

Il s’agit de compétitions organisées régulièrement sur le campus ayant pour objectif de détecter les meilleurs dans une discipline ou le thème du jeu.

Tentez votre chance dans votre domaine de prédilection et soyez récompensé d’un cadeau utile en guise de prix ou un montant d’argent symbolique mais ô combien profitable à faire des économies en excellant dans le sport, les mathématiques, l’informatique, l’ingénierie ou encore des loisirs comme les échecs, les jeux vidéo, les dominos… etc.

2e étape : bénéficier d’un contrat en alternance

bénéficier d’un contrat en alternance

L’alternance permet de se former à un métier et de s’intégrer plus facilement à la vie et la culture de l’entreprise. C’est un système de formation qui est fondé sur une phase pratique et une phase théorique qui alternent.

C’est une véritable passerelle vers l’emploi et l’insertion professionnelle. Opter pour ce type de procédé vous permettra de préparer un diplôme à finalité professionnelle dans le secondaire ou le supérieur en conjuguant formation théorique et formation pratique rémunérée.

Trouver sa formation en alternance

Vous devriez, en premier lieu, identifier le secteur dans lequel vous souhaitez vous former ; définir ensuite la formation adéquate et chercher, au final, une école qui peut l’assurer. Les possibilités y sont nombreuses et les formules très diverses quel que soit le domaine de spécialité envisagé.

A vous de choisir en vous reposant sur des critères comme la reconnaissance de votre diplôme, les chances d’aboutir à un emploi, l’accompagnement de votre établissement et la correspondance à votre projet.

Trouver son entreprise pour faire son alternance

Après l’offre d’école, place maintenant à trouver une entreprise d’accueil. Ce qui n’est pas une formalité. Alors, en amont de partir à leur assaut, vous commencerez par affiner votre projet professionnel avant de vous intéresser au poste et missions confiés dans les grandes entreprises connues sans négliger les PME et les TPE aussi.

On citera parmi les entreprises qui recrutent en alternance : Disney, Starbucks, Renault, Marriott international, Veolia… etc.

3e étape : postuler à un travail en dehors de l’université

postuler à un travail en dehors de l'université

Pour financer vos études sans les compromettre, vous avez besoin, en parallèle de vos études, d’un emploi salarié caractérisé d’un faible volume horaire hebdomadaire qui pourrait avoir un effet favorable sur vous, vos poches et votre nouvelle vie d’étudiant.

Plusieurs alternatives s’offrent à vous pour cela, sans aller loin de chez vous et les alentours de votre campus.

Trouver un job à temps partiel dans un magasin

Une activité exigeante physiquement mais c’est le type d’emploi conférant une bonne expérience, assurant un revenu stable à condition d’être ponctuel et offrant l’occasion de travailler avec d’autres individus de votre âge.

Vous serez appelé, à titre d’exemple, à ranger les articles en rayon ou dans les sacs des clients.

Garder les enfants de vos voisins

Vous avez la vocation de vous occuper des enfants et vous êtes apte à faire des jeux avec eux, les emmener en promenade dans un par cet cuisiner des gâteaux.

Quoi de mieux que de rentabiliser cela en commençant par garder les petits de vos proches ou vos voisins. Il est nécessaire d’aimer le contact avec les enfants et savoir être à leur écoute en étant ni trop laxiste, ni trop dur.

Prendre soin des animaux

Les gens en voyage ou en manque de temps font appel à des personnes pour garder leur animal de compagnie. Il vous suffit d’un bon feeling avec les bêtes pour vous en occuper chez vous ou au domicile du maître.

Votre mission réquisitionne une période allant de quelques heures à plusieurs jours par mois et peut concerner certains extras comme faire promener les chiens par exemple. Afin de trouver des personnes à la recherche des services de gardiennage, passez par la plateforme boncoin.fr ou servez-vous du bouche-à-oreille.

Offrir des services en utilisant votre véhicule

Concrétisez votre avantage d’avoir un véhicule à vous en proposant vos services sur les petites annonces présentes sur le web pour, par exemple, conduire d’autres étudiants le soir, partager vos trajets, faire les course en ville, assurer les transports à l’aéroport si nécessaire ou effectuer des services de livraison.

Vous pouvez aussi faire de votre véhicule une voiture sandwich, des annonceurs collent des affiches publicitaires sur votre voiture et vous rémunèrent au mois.

Travailler dans la restauration

Les restaurants et les fast-foods sont des établissements qui embauchent beaucoup à temps partiel en tant que serveur, aide-cuisinier ou pour laver la vaisselle, faire leurs courses, livrer les plats à leur clientèle… etc.

Vous remplirez, sans doute, un rôle avec beaucoup d’interactions avec les clients et physiquement endurant sans être sans risques d’accidents ménagers, mais ô combien précieux et forgeant pour votre expérience dans le domaine de la restauration.

4e étape : gagner de l’argent depuis chez soi

gagner de l’argent depuis chez soi

L’enjeu est fructueux car les sommes à gagner par mois peuvent être considérables à travers les possibilités offertes par internet et le dynamisme d’entreprises déjà tournées vers l’avenir.

N’est-ce pas emballant pour vous convaincre d’exercer à domicile avec des solutions confortables garantissant un complément de revenu intéressant ? Ça vous permettra de garder un contrôle total sur votre temps de travail et votre rémunération.

Il existe, à cet effet, plusieurs manières de concrétiser vos envies et différentes astuces simples et juteuses les unes que les autres. Nous avons pris le soin de nous étaler dans cette partie que nous jugeons la plus adapté à votre train de vie et la plus tendance.

Gagner de l’argent grâce aux banques en ligne

Alignez-vous sans hésiter sur les banques « d’aujourd’hui et de demain ». On les appelle les néo banques, ces banques numériques sont devenues maîtres dans les programmes de parrainage.

Ces derniers s’avèrent être alléchants en argent disponible sans contrepartie. Vous n’avez plus qu’à ouvrir un compte et y déposer une petite somme de départ pour commencer à enregistrer des gains comme bon vous semble.

Une aventure lucrative sans risque qui pourrait servir à couvrir votre abonnement téléphonique ou internet et bien d’autres charges. Les principales banques en ligne en France sont : ING Direct, Boursorama, Fortuneo, Monabanq, BForBank, HelloBank.

Travailler sur le net

On ne parle pas seulement de travailler à distance pour un employeur traditionnel, mais bien d’être indépendant. Ça tombe bien ? C’est ce que vous recherchez en tant qu’étudiant ? C’est à vous de choisir vos clients et les commandes que vous voulez livrer sans que ça vous prenne du temps à vous déplacer dans les transports.

Devenez blogueur, rédacteur ou référenceur, animez des communautés sur les réseaux sociaux comme Community manager, traduisez en Freelance dans des langues rares, vérifiez et corrigez certains écrits comme relecteur auprès de quelques auteurs, créez des blogs et sites web à revendre, usez de votre créativité pour des montages vidéo, soumissionnez en tant que dessinateur designer, ou encore soyez youtuber… etc.

Sondages rémunérés

Il vous suffit de répondre à une série de questions sous forme d’enquête pour empocher quelques sous. Des sondages rémunérés qui ont pour but de recueillir les avis et les témoignages des internautes pour des grandes marques.

Ça concerne généralement le lancement d’un nouveau produit, une campagne publicitaire, ou connaître les réactions des consommateurs. Vous n’aurez plus qu’à jouer le jeu en contrepartie de récompenses comme des bons d’achats ou des virements sur compte. Idéal pour arrondir vos fins de mois de manière amusante.

E-mails rémunérés

Un e-mail rémunéré est le fait de recevoir une récompense contre la lecture d’un mail publicitaire. La nature ainsi que la valeur des récompenses varient d’un site à l’autre.

Nous vous conseillons de consacrer une boîte mail spécialement pour recevoir, à part, ce genre de messages, ouvrez-les et vous serez redirigé vers des sites rémunérateurs à visionner afin de toucher votre récompense estimée à quelques centimes d’euros chacun. Les leaders de cette combine sont :

Les offres rémunérées

Efficace pour se faire 10€ en 10 minutes. BeMyEye, par exemple, vous paye de 5 à 12 euros pour aller prendre des rayons de magasins en photo et décrire si vous voyez bien un certain produit dans le rayon ou une animation.

Chose que vous pouvez faire discrétos en faisant style de téléphoner, le Smartphone à l’oreille en prenant la photo ou alors vous pouvez la jouer franc jeu et vous annoncer poliment au responsable de la boutique ou du rayon.

Le Cashback

Vous n’avez qu’à faire des commandes auprès des sites partenaires des sites de cashback en toutes catégories (vêtements, voyages, jeux, livres, téléphonie, train, avion, informatique…) et vous récupérez un pourcentage sur tous vos achats en ligne. On citera, à ce sujet, les plateformessuivantes :

Tester des sites web

Profiter des capacités de votre Smartphone et de votre connexion internet de manière optimale. On ne peut faire plus simple ! Des dizaines d’applications fiables compatibles sur Android ou IOS à l’image de Roamler soumettent des missions assez rentables dans des commerces (prendre des photos, donner un avis, relever des prix).

Featurepoints, Cashpirate ou AppVi vous demandent de télécharger et tester des applications en fournissant un avis sous forme de QCM.

Les jeux concours

Organisés par de nombreuses sociétés pour se faire connaître, ces jeux s’avèrent être une occasion de faire des gains (une belle somme d’argent, des produits ou même un voyage) sans dépenser le moindre euro.

Ils se trouvent répertoriés en masse notamment sur Jeux-concours.biz, LeDémonDuJeu.com ou concours-du-net.com.

Les vides-greniers

Vous avez sûrement des objets qui traînent. Pourquoi ne pas les vendre à l’occasion de la campagne de vide-greniers organisée dans le coin.

Alors, inscrivez-vous sans plus attendre et préparez votre futur stand à garnir d’objets triés au préalable par vos soins afin d’attirer des intéressés et reste plus qu’à exploiter vos talents de fin négociateur afin de tirer profit au maximum sur un objet que vous n’utilisez plus.

La rédaction web

Le rédacteur web est un des nouveaux métiers liés à l’internet. Ce métier consiste à produire des contenus rédactionnels adaptés au web. Les règles d’écriture diffèrent de celles de la presse écrite : l’écriture doit être concise, rapidement compréhensible et le style dynamique. Rien de si compliqué pour un pensionnaire d’études supérieures.

Choisissez vos mots et utilisez votre maitrise de la langue à bon escient pour la rendre rentable à travers des services qui peuvent rapporter, selon la commande, de coquettes recettes.

5e étape : gagner de l’argent en faisant des économies

gagner de l’argent en faisant des économies

Gagner de l’argent quand on est étudiant et apprendre à dépenser intelligemment est une chose indispensable afin de gérer son budget, car ça reste le meilleur moyen de faire des économies. Il faudra rationaliser vos dépenses au maximum et trouver des astuces sans trop se priver à la recherche d’un équilibre entre gains et dépenses.

Vous y arriverez seulement en optimisant vos rentrées d’argent et en limitant les sorties. Comme ça, vous parviendrez à mettre une petite somme de côté à chaque fin de mois.

Économiser au quotidien (repas, vêtements, …)

Cela va peut-être bouleverser vos habitudes, mais vous devriez vous y mettre dès maintenant : changez votre manière des faire les courses en comparant les prix des produits grâce à des recherches avant d’effectuer vos achats sans oublier de profiter des promotions proposées et des avantages réservés aux étudiants et multipliez les cartes de fidélité.

Pour ce qui est de la nourriture, apprenez à cuisiner vous-même en achetant des produits de saison, à la limite il y’a aussi le restaurant universitaire à défaut de manger dehors.

En parlant de sortir, optez plutôt pour des soirées à l’appartement et des abonnements mensuels pour les transports. Pensez aussi à passer vos appels entre proches à travers internet et non le téléphone, Ayez le réflexe d’économiser l’électricité et surtout oubliez le shopping impulsif.

Économiser de l’argent sur l’achat des livres

Prenez l’initiative de vous rendre dans des magasins spécialisés en livres d’occasion dans le but d’acheter les livres usagés d’étudiants des années précédentes, qui sont beaucoup moins chers que les livres neufs en librairie.

Vice versa, conservez vos livres dans le but de les vendre aux plus jeunes en fin d’année scolaire. Par contre, avant d’acheter ceux à utilisation temporaire, pensez d’abord à la possibilité de les emprunter.

Conclusion

Il y’a beaucoup d’idées tout aussi classiques que « virtuelles » que nous vous avons présentés. Le plus important est de choisir la combine qui vous va le mieux et l’exercer avec passion et répétons-nous, sans trop vous priver car vous devriez profiter le plus possible de l’un des plus beaux passages de votre vie qu’est l’université. Nous espérons que vous savez maintenant comment procéder pour gagner un peu plus d’argent. A vous de jouer.